Mémoire technique Bâtiment

Le mémoire technique dans le Bâtiment

L’importance du mémoire technique n’est plus à démontrer que ce soit aussi bien dans les appels d’offres publics que privés. C’est en effet une composante importante des critères d’attribution. Il n’est pas rare que la valeur technique de l’offre représente 40 voire 60 % de ce critère. La rédaction et la mise en forme du mémoire sont donc primordiales pour se positionner en pool position pour la suite de l’analyse. Bien entendu, le mémoire technique ne fera pas tout, mais nombreuses sont les entreprises qui, ayant suivi nos conseils, ont remporté des appels d’offres.
Quelle que soit l’activité de l’entreprise, elle devra fournir un Mémoire technique. Dans le Bâtiment encore plus car les entreprises sont nombreuses dans ce domaine à répondre aux appels d’offres qu’ils soient publics ou privés. On peut d’ailleurs constater que les appels d’offres privés s’inspirent beaucoup du public et sont de plus en plus demandés. Suivant la taille ou l’activité de l’entreprise, le mémoire technique sera-t-il différent ? C’est souvent le genre de questions que l’on pose aux consultants de notre Cabinet. Bien entendu, sans parler de la taille de la société, une entreprise de couverture, de plomberie, de menuiserie ou de génie civil n’aura pas les mêmes atouts à développer. Comment valoriser son savoir-faire lorsque l’on est une TPE face à un major du BTP ??

Conseils pour les entreprises du Bâtiment pour bien rédiger leur mémoire technique

Quelle que soit l’activité, Conseil Service Collectivités intervient régulièrement pour la rédaction ou l’optimisation du mémoire technique des entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics que ce soit sur le Fond (rédactionnel) ou la Forme (mise en page). La complexité du mémoire technique, spécialement dans le Bâtiment, est de mettre en valeur le savoir-faire de l’entreprise pour des travaux et des tâches qu’elle effectue tous les jours, qu’en bon professionnel elle maîtrise parfaitement. L’entreprise a les qualifications nécessaires et dispose généralement de compagnons parfaitement formés. Le mémoire technique est souvent ressenti comme une justification des compétences. Les normes, qualifications dont dispose mon entreprise ne suffisent-elles pas ?? Voilà les propos que j’entends régulièrement.

Les 5 principes pour valoriser son mémoire technique dans le Bâtiment

Le savoir-faire dans les entreprises du Bâtiment est incontestable, nous le rencontrons tous les jours, Conseil Service Collectivités intervient quel que soit le domaine d’activité de l’entreprise. Voici les principes fondamentaux pour valoriser son savoir-faire lorsque l’on est une entreprise du bâtiment :

1. Rédiger un mémoire technique personnalisé

Indispensable, même si cela peut vous paraître rébarbatif, l’acheteur public a besoin de lire un mémoire qui correspond au projet de travaux qu’il a lancé. Le copier-coller est donc à bannir. Développer les spécificités que vous allez mettre en œuvre sur ce chantier, c’est la meilleure manière d’indiquer au pouvoir adjudicataire, à l’architecte ou l’économiste que vous avez pris en compte ses attentes et que vous répondez ainsi parfaitement à son projet. Il n’en sera que plus sensible dans l’analyse de votre offre.

2. Valoriser son savoir-faire

Cela peut paraître évident mais c’est primordial. Décomposer les différentes actions qui décriront les différentes phases des travaux. Décrivez bien les moyens matériels mis en œuvre (véhicules, engins de chantiers etc…).

3. Valoriser les moyens Humains de votre entreprise

Souvent pas assez développé, il est très important de valoriser les Hommes qui auront en charge ce chantier. Différenciez-vous de la concurrence en mettant autre chose qu’une liste du personnel ou un organigramme.

4. Soigner la mise en forme de votre mémoire

Le Fond c’est bien mais il ne faut pas oublier la Forme. La mise en page est importante, des paragraphes clairs et bien structurés, un sommaire, une répartition des photos et des textes, autant d’atouts qui aideront d’une part à la bonne compréhension de votre mémoire mais également qui feront la différence par rapport à un dossier mal présenté. N’oubliez pas que l’on est tous pareil, ce que l’on regarde avant tout lorsque l’on découvre un dossier c’est l’apparence, le Fond on le voit ensuite. La première impression est souvent prédominante.

5. Intégrer l’environnement

Démarquez-vous !! Aujourd’hui, il faut absolument que vous intégriez la prise en compte de l’environnement dans votre mémoire technique. Traitement des déchets, recyclage, actions en faveur de l’environnement, autant de points importants dont l’acheteur public sera sensible. Vous serez d’autant plus à l’aise pour parler d’environnement lorsque cela sera imposé dans le cadre d’une notice Environnementale ou d’un SOGED (schéma d’organisation de la gestion des déchets).

Pour conclure :

Si malgré toutes ces recommandations, vous ne vous sentez pas à l’aise pour créer ou améliorer le mémoire technique de votre entreprise, contactez notre cabinet qui saura transcrire et valoriser votre savoir-faire. Conseil Service Collectivités intervient  uniquement en entreprise, et non à distance. Ce n’est que dans ces conditions que l’on pourra construire avec vous un mémoire technique qui correspondra parfaitement à votre société que vous soyez maçon, carreleur, menuisier, électricien…