La rédaction du Mémoire Technique

Valoriser son savoir faire pour professionnaliser son mémoire technique

Un  mémoire technique performant est aujourd’hui indispensable si l’on veut conquérir de nouveaux marchés. Pourquoi ? La valeur technique est le critère d’attribution qui a le plus augmenté ces dernières années, il n’est pas rare de voir celui-ci se valoriser à hauteur de 40, 50 , voire 60 % de la valeur globale de l’offre !! C’est donc une pièce maîtresse de votre dossier de réponse qu’il ne faudra absolument pas négliger. Quelques conseils pratiques :

  • Personnaliser votre mémoire technique à l’appel d’offre ou à la consultation auquel vous répondez, oublier le copier coller
  • Soigner la rédaction de vos différents chapitres par un texte clair et facilement compréhensible
  • Éviter les répétitions dans votre argumentaire, attention à ne pas trop en faire
  • Présenter un dossier structuré, clair avec une mise en page agréable à parcourir.

Et surtout valoriser votre Savoir Faire, ce sera le point central de votre mémoire. Qu’est ce qui fera que j’ai plus envie de traiter avec votre entreprise qu’avec vos concurrents ?

Répondre point par point aux critères retenus par le pouvoir adjudicateur

Un exemple concret demandé dans le cadre d’une consultation :

Le critère 1 – Technique est évalué sur 60 points, selon la formule suivante :

  • Les moyens humains et techniques mis en œuvre sur le chantier : Préciser le nombre de personnes affectées à ce chantier, leurs noms et qualifications ainsi que le matériel  et les moyens techniques mis à disposition pour ce chantier. Préciser si appel à la sous-traitance et pour quelles tâches. Le conducteur de travaux devra être compétent pour prendre des décisions (20 points)
  • Le savoir-faire technique de l’entreprise pour répondre aux qualités esthétiques et fonctionnelles de ce projet : L’argumentaire sera illustré par des références en relation avec les prestations à effectuer dans ce projet (ex: photos/situation), certificat de capacité, certification particulières.(15 points)
  • La méthodologie d’intervention envisagée pour ce chantier : Compréhension du dossier, sécurité et hygiène sur le chantier, respect de l’environnement, nuisances/voisinages, gestion des déchets, proposition d’amélioration du planning, etc . (25 points)

Le critère 2 – Prix est évalué sur 40 points :

Quelques exemples de réponse pour valoriser son mémoire technique

Les moyens humains mis en œuvre : Valoriser les personnes qui interviendront sur le chantier, l’opération (conducteur de travaux, chef d’équipes, compagnons), rédiger un texte clair, précis en indiquant les diplômes, expérience de chantiers ou d’opérations similaires, si besoin complété par un organigramme, si cela se justifie.

Les moyens matériels : Valoriser les moyens techniques mis en œuvre dans le cadre de la consultation. Ne sous-estimer pas ce poste , éviter de lister le matériel, ce qui intéresse le lecteur c’est les moyens techniques mis a disposition par l’entreprise (en nombre, entretenu , contrôlé …)

La méthodologie d’intervention envisagée : Décrire le mode opératoire envisagé.Valoriser votre savoir-faire en mettant en avant votre technicité, paragraphes  illustrés par des photos de réalisations semblables ou très proches. Joindre un chapitre Hygiène et sécurité personnalisé à votre entreprise (N’oublier pas les EPI). Concernant l’environnement inclure des paragraphes prenant en compte le traitement des nuisances occasionnées par votre activité et les moyens que vous mettrez en œuvre pour les réduire. Un chapitre sur la gestion des déchets (collecte, tri, traitement) sur le chantier mais également dans l’entreprise (bennes, conteneurs spécifiques) est indispensable. Les thématiques concernant l’environnement seront de plus en plus présentes, soigner ce chapitre.

Le savoir-faire technique de l’entreprise : Rassurer l’acheteur par votre expertise et vos réalisations antérieures approuvées par des certificats de capacité, attestation d’architectes ou de travaux (des attestations du maître d’ouvrage pour la réalisation de travaux similaires sont souvent demandés des 3 voire 5 dernières années).

Soigner la mise en page

On voit trop souvent des mémoires techniques qui dégagent un savoir faire évident mais qui ne favorisent pas la lecture. C’est très dommageable pour l’entreprise qui perd des points inutilement. Pour cela quelques conseils. Tout d’abord faire un sommaire automatique, des photos pour illustrer vos réalisations (pas trop non plus , ce n’est pas un roman photo) on doit pouvoir identifier votre entreprise a chaque page du mémoire. Il faut le rendre agréable à lire, simple a comprendre et surtout bien structurer les différents chapitres dans la présentation.

Il n’existe pas de mémoire technique universel

C’est bien là la difficulté, c’est pour cette raison que le mémoire technique devra être personnalisé , oublier le copier-coller. Pour un autre appel d’offre, les exigences ne seront peut-être pas les mêmes ou pas dans le même ordre, c’est toute la difficulté du mémoire technique. Parfois , ce sera une liste de questions, parfois un mémoire à rédiger; de temps en temps les deux !! comme pour une entreprise bretonne qui a fait appel à notre société pour réaliser son mémoire.

Les vrais raisons d’avoir un bon mémoire technique

On entend tout sur le mémoire technique du genre : « De toute façon cela ne sert a rien, il n’y que le prix qui compte » . « Il font ce qu’ils veulent, parfois ils mettent la même note à tout le monde. » « La valeur technique c’est fait pour choisir l’entreprise qu’il souhaite ».

Tout cela n’est pas complétement faux et  malheureusement cela peut arriver. Néanmoins, la valeur technique de l’offre au travers du mémoire technique est analysée de plus en plus sérieusement, j’en veux pour preuve les entreprises que nous accompagnons et qui gagnent des appels d’offres grâce à la valeur technique de leur offre et non pas à des prix les plus bas. Simplement aujourd’hui , on ne peut plus se permettre  d’avoir un mémoire qui fait 3 pages … Il ne faut pas se donner le bâton pour se faire battre comme l’on dit , il faut disposer d’un mémoire technique qui corresponde au savoir faire de l’entreprise.

L’offre de Conseil Service Collectivités pour le mémoire technique

Si malgré tout , vous ne vous sentez pas en mesure de rédiger votre mémoire technique, notre Cabinet vous propose une offre globale en travaillant à la fois le Fond et la Forme de votre mémoire. Ensemble, nous interviendrons pour :

  • Comprendre les attentes de la collectivité exprimées dans le dossier de Consultation et le Cahier des Clauses Techniques Particulières
  • Construire une méthodologie performante
  • Optimiser les outils de réponse existants
  • Valoriser l’offre et le savoir faire de votre entreprise
  • Enrichir et organiser les ressources visuelles…
  • Nous intervenons  dans votre entreprise, pas de sous-traitance. Votre entreprise est unique et chaque Mémoire technique que nous réalisons est différend car il prend en compte VOTRE SAVOIR-FAIRE qui lui n’est pas transposable.

Nos secteurs d’intervention pour rédiger le mémoire technique

  • Quel que soit votre domaine d’activitéBÂTIMENT mais aussi ESPACES VERTS, GÉNIE CIVIL, NETTOYAGE INDUSTRIEL, COMMUNICATION, etc…
  • Quelle que soit la taille de votre taille d’entreprise, de 7 à 400 personnes. Le point commun : LES MARCHES PUBLICS.
  • Consulter régulièrement notre blog, suivant les nouvelles exigences des collectivités, des articles feront le point sur les dernières nouveautés demandées dans le mémoire technique.